Vers le Pays Blanc

Alors, le jeune roi eut le cœur brisé, et il se mit à réfléchir encore et encore à la façon dont il pourrait revenir auprès de sa reine.
« Je vais essayer », pensa-t-il, « de savoir où se trouve le Pays Blanc » et ainsi il parcouru le monde et demanda.
Après avoir parcouru un bon bout de chemin, il arriva sur une haute colline, et là, il rencontra celui qui était le seigneur de toutes les bêtes de la forêt, car elles rentraient toutes chez lui lorsqu’il soufflait dans son cor ; alors le roi lui demanda s’il savait où se trouvait le Pays Blanc.
« Non, je ne sais pas », dit-il, « mais je vais demander à mes bêtes ». Puis il souffla dans son cor et les appela, et demanda si l’une d’entre elles savait où se trouvait le Pays Blanc. Mais aucune bête ne savait.
Alors l’homme lui donna une paire de raquettes.
« Quand tu seras sur celles-là, dit-il, tu iras voir mon frère, qui habite à des centaines de kilomètres ; il est le seigneur de tous les oiseaux du ciel. Demande-lui. Quand tu arriveras chez lui, tourne simplement les chaussures de façon à ce que les orteils pointent dans cette direction, et elles reviendront d’elles-mêmes. »

80,00 

Rupture de stock

Illustration extraite du conte Les trois princesses du Pays Blanc, publié dans le recueil À l’Est du Soleil et à l’Ouest de la Lune en 1914.

La reproduction est vendue montée dans un passe-partout sur mesure et encadrée dans un cadre en bois en chêne massif (dimensions extérieures : 31,5 x 25,5 cm, profondeur 20 mm).

Alors, le jeune roi eut le cœur brisé, et il se mit à réfléchir encore et encore à la façon dont il pourrait revenir auprès de sa reine.
« Je vais essayer », pensa-t-il, « de savoir où se trouve le Pays Blanc » et ainsi il parcouru le monde et demanda.
Après avoir parcouru un bon bout de chemin, il arriva sur une haute colline, et là, il rencontra celui qui était le seigneur de toutes les bêtes de la forêt, car elles rentraient toutes chez lui lorsqu’il soufflait dans son cor ; alors le roi lui demanda s’il savait où se trouvait le Pays Blanc.
« Non, je ne sais pas », dit-il, « mais je vais demander à mes bêtes ». Puis il souffla dans son cor et les appela, et demanda si l’une d’entre elles savait où se trouvait le Pays Blanc. Mais aucune bête ne savait.
Alors l’homme lui donna une paire de raquettes.
« Quand tu seras sur celles-là, dit-il, tu iras voir mon frère, qui habite à des centaines de kilomètres ; il est le seigneur de tous les oiseaux du ciel. Demande-lui. Quand tu arriveras chez lui, tourne simplement les chaussures de façon à ce que les orteils pointent dans cette direction, et elles reviendront d’elles-mêmes. »

Poids 600 g
Dimensions 31,5 × 25,5 × 2 cm
Artiste

Date

1914

Couleur du cadre

Bois

Dimensions du cadre

30 x 24 cm

Type de reproduction

Tirage simple

Vers le Pays Blanc

80,00 

Rupture de stock

Illustration extraite du conte Les trois princesses du Pays Blanc, publié dans le recueil À l’Est du Soleil et à l’Ouest de la Lune en 1914.

La reproduction est vendue montée dans un passe-partout sur mesure et encadrée dans un cadre en bois en chêne massif (dimensions extérieures : 31,5 x 25,5 cm, profondeur 20 mm).

Alors, le jeune roi eut le cœur brisé, et il se mit à réfléchir encore et encore à la façon dont il pourrait revenir auprès de sa reine.
« Je vais essayer », pensa-t-il, « de savoir où se trouve le Pays Blanc » et ainsi il parcouru le monde et demanda.
Après avoir parcouru un bon bout de chemin, il arriva sur une haute colline, et là, il rencontra celui qui était le seigneur de toutes les bêtes de la forêt, car elles rentraient toutes chez lui lorsqu’il soufflait dans son cor ; alors le roi lui demanda s’il savait où se trouvait le Pays Blanc.
« Non, je ne sais pas », dit-il, « mais je vais demander à mes bêtes ». Puis il souffla dans son cor et les appela, et demanda si l’une d’entre elles savait où se trouvait le Pays Blanc. Mais aucune bête ne savait.
Alors l’homme lui donna une paire de raquettes.
« Quand tu seras sur celles-là, dit-il, tu iras voir mon frère, qui habite à des centaines de kilomètres ; il est le seigneur de tous les oiseaux du ciel. Demande-lui. Quand tu arriveras chez lui, tourne simplement les chaussures de façon à ce que les orteils pointent dans cette direction, et elles reviendront d’elles-mêmes. »

Poids 600 g
Dimensions 31,5 × 25,5 × 2 cm
Artiste

Date

1914

Couleur du cadre

Bois

Dimensions du cadre

30 x 24 cm

Type de reproduction

Tirage simple